Blog de La Libreria

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Blog de La Libreria

Jeudi 14 février 2019 à 19h - Lisa Ginzburg - Au pays qui te ressemble

Envoyer Imprimer PDF

En collaboration avec les Editions Verdier

Jeudi 14 février 2019 à 19h

 

LISA GINZBURG

 

AU PAYS QUI TE RESSEMBLE

(Per Amore)

Editions Verdier - Edizioni Marsilio

Traduction de Martin Rueff

 

Nous recevons Lisa Ginzburg une nouvelle fois... plaisir authentique et constant de l'avoir parmi nous ! Nous attendions cette sortie française avec impatience: les Editions Verdier, qui fêtent d'ailleurs leurs 40 premières années, publient en ce mois de février la traduction de son beau roman «Per amore» (Marsilio Editore). Ce 14 février, la passion prend le pouvoir à la Libreria.


Vituca, une documentariste italienne qui vit à Paris tombe amoureuse de Ramos, un chorégraphe brésilien au talent éclatant. Si tout les sépare, la géographie, la culture, la personnalité, ce qui les sépare les attire et ils se marient. Mais comment s’aimer au loin ? Le roman analyse d’abord les efforts pour faire durer une relation contrainte de dépasser toutes sortes de frontières, qui ne sont pas uniquement géographiques. Faire vivre un amour à distance, dans ce récit, c’est jouer avec ses propres limites. Se rapprocher alors ? Chacun voudrait que l’autre « songe à la douceur / D’aller là-bas vivre ensemble ! ».


Mais là-bas n’est jamais si doux. Et le Brésil de Ramos est âpre, rude, aussi inquiétant qu’attirant. La tragédie avance, implacable, derrière les efforts des amants. Elle aboutit au drame effroyable et au deuil. Derrière sa magnifique puissance vitale, Ramos cachait des secrets, une intime tragédie, un destin plus encore qu’un caractère.

 

C’est ce destin entrelacé au sien comme une plante grimpante que la narratrice parcourt en recomposant le temps perdu. Reconstruire, lire les signes qu’on avait négligés, ou voulu négliger, c’est l’opération méticuleuse à laquelle nous sommes ici conviés. N’est-il pas vrai, au reste, que c’est à la fin du drame que l’on comprend les signes qui l’annonçaient ?

 

Ce qui frappe plus que tout, c’est la tenue d’une langue à la fois lyrique, quand elle évoque l’accablement sensoriel du Brésil, et analytique. En effet, l’auteure ne se départit jamais d’une intelligence scrupuleuse qui fait d’elle une moraliste classique capable de scruter les replis du cœur et les mensonges à soi dont se nourrit l’amour. L’amour est plus fort que la mort, mais la mort est plus forte que lui. Restent alors l’intelligence du désastre et la beauté de l’écriture.

 

La rencontre se déroulera en français (mais l'italien s'y invitera forcément !) et s'achèvera sur un verre amical.

 

Jeudi 28 février 2019 à 19h - Marco Vichi - Per nessun motivo

Envoyer Imprimer PDF

Jeudi 28 février 2019 à 19h

 

MARCO VICHI

 

PER NESSUN MOTIVO

Edizioni Guanda

Che cosa può accadere nella vita di un uomo se una verità sconosciuta del passato irrompe all’improvviso nel suo presente sconvolgendone l’equilibrio? È quello che succede ad Antonio Bastogi, ricco industriale, che dopo essersi fatto assorbire per anni dal lavoro si è ritirato sulle colline del Chianti per dedicarsi alle proprie passioni. E a un tratto sarà costretto a scoprire che il passato non è uno scenario immobile, ma è invece dinamico, può trasformarsi in un secondo, mettendo in discussione la memoria di un’intera esistenza. In queste occasioni, per avanzare nel futuro con una nuova consapevolezza, è necessario un grande coraggio. A strappare Antonio dall’apparente quiete delle colline toscane sarà una notizia inimmaginabile, che lo porterà fino a Parigi dove un doloroso viaggio introspettivo lo costringerà a fare i conti con il proprio vissuto e con se stesso.



 

Jeudi 7 mars 2019 à 19h - Eleonora Marangoni - Lux

Envoyer Imprimer PDF

Jeudi 7 mars 2019 à 19h

 

ELEONORA MARANGONI

 

LUX

Neri Pozza Editore

 

Ci sono molti modi di trasformare qualcuno in un fantasma, e Thomas Edwards si è scelto il suo. La sua vita non ha proprio niente che non va: Tom è un giovane italoinglese di buona famiglia, che abita a Londra e viaggia spesso per lavoro. Architetto, gestisce con successo uno studio di light design, e da quasi un anno fa coppia fissa con Ottie Davis, una chef in carriera con un figlio di sette anni, Martin. Ma Thomas abita il mondo solo in superficie: schivo e in parte irrisolto, lascia che la vita scorra senza pensarci troppo; il suo ricordo di un amore finito, quello per Sophie Selwood, è una presenza costante e tangibile, che illumina gli eventi e le cose che lo circondano, e ci racconta di come l’amore, o il ricordo dell’amore, possano trasformarsi in una composta e implacabile ossessione.

Una strana eredità da parte di un eccentrico zio costringe Thomas a uscire dalla quotidianità. Un viaggio verso un’isola del sud Italia, un albergo affascinante e malandato e un fine settimana imprevisto – in compagnia della gente del posto e degli altri forestieri giunti a loro volta sull’isola – saranno l’occasione perfetta per sparigliare le carte, guardare le cose da un altro punto di vista e fare finalmente i conti con il passato, questo animale saggio e al contempo grottesco che sembra sempre volerci indicare la strada.

 

 

Lundi 11 mars 2019 à 19h - Présentation de Il pleut sur le déluge de Tonino Guerra

Envoyer Imprimer PDF

En collaboration avec les Editions La Barque

Lundi 11 mars 2019 à 19h

 

Présentation de


IL PLEUT SUR LE DELUGE

de

TONINO GUERRA

(Avec des dessins de l’auteur)

Traduction de Sophie Royère

 

La totalité du monde est autour de nous et toutes les choses créées ont les mêmes droits. D’aucuns ont une voix et communiquent par les sons et les mots, d’aucuns s’expriment par les couleurs et les parfums. Vivre est aussi une respiration enclose dans une feuille.

Tonino Guerra naît à Santarcangelo di Romagna en 1920. C’est durant son emprisonnement au camp de Troisdorf que prennent forme ses premières compositions poétiques.

Installé à Rome au début des années 1950, il travaille en tant que scénariste auprès de Fellini, Antonioni, De Sica, Petri, puis Tarkovsky qu’il accueillit en Italie, Rosi, les frères Taviani, Angelopoulos...

Dans les années 1980, il retourne à Santarcangelo et poursuit son activité de poète, d’auteur pour le théâtre, de scénariste et de peintre.

C’est à Pennabilli, petite ville de l’Apennin d’Émilie-Romagne où il s’est retiré dans les années 1990, que Tonino Guerra, compose ce livre : Il pleut sur le déluge. Journal, s’il en est, se déroulant sur les douze mois d’une année, dont les pages, comme l’écrivait Roberto Roversi, « parcourent le temps comme les traces d’un homme sur un terrain d’abord enneigé puis dégelé, puis empli de la ferveur blanche ou dorée d’un été rêvé. »

« Il appartient, poursuivait-il, à ce genre de livres auxquels – après les avoir lus – on doit dire merci. »

 

Jeudi 14 mars 2019 à 19h - Cyprien Mycinski - La Via Francigena

Envoyer Imprimer PDF

Jeudi 14 mars 2019 à 19h

 

CYPRIEN MYCINSKI

 

LA VIA FRANCIGENA

Traverser l'Italie à pied


Salvator

Préfacé par Jean-Claude Guillebaud

 

Sillonnant l’Italie à pied, Cyprien Mycinski rapporte de cette épreuve consentie, des pages profondément joyeuses.

J’aurais aimé écrire pleines d’espérance, s’il ne m’avait pas devancé en citant ces lignes de Georges Bernanos : « Qui n’a pas vu la route, à l’aube, entre deux rangées d’arbres, toute fraîche, toute vivante, ne sait pas ce que c’est que l’espérance ». Comme c’est juste ! Si toute pérégrination aventureuse nous conduit d’abord vers l’autre, c’est vers un « autre » compris non pas dans son irréductible différence mais dans sa proximité, et même dans sa fraternité.

Sous la plume de Cyprien Mycinski, cet autre est toujours au rendez-vous. Oui, ce livre est une joie ! Jean-Claude Guillebaud

Cyprien Mycinski, né en 1988, a passé son enfance à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Normalien, agrégé d’histoire et diplômé de Sciences Po, il est professeur de lycée en région parisienne et journaliste. Au printemps 2015, il a traversé l’Italie à pied, expérience dont il fait le récit dans cet ouvrage
 


Page 1 sur 70

Bannière
Bannière