Home
Blog de La Libreria
PDF Imprimer Envoyer

La Libreria s'offre quelques nocturnes !

Les jeudis et vendredis 21,22, 28 et 29 août, la librairie reste ouverte jusque 21h : l'occasion de venir découvrir les nouveautés de la rentrée.

Vi aspettiamo !

 
PDF Imprimer Envoyer
Prochaines Rencontres

Jeudi 4 septembre 2014 à 19h

Rencontre - Présentation

MICHELA MARZANO

TOUT CE QUE JE SAIS DE L'AMOUR

Editions Stock

 

Septembre revient et avec la rentrée, de belles nouveautés littéraires que nous serons heureux de vous faire découvrir. Et pour cette première rencontre après l'été, la Libreria a le très grand plaisir d'accueillir Michela Marzano pour son nouveau livre "Tout ce que je sais de l'amour", ouvrage qui a obtenu tout récemment le prestigieux prix Bancarella (le prix des libraires en Italie !). Michela Marzano, romaine de naissance, vit et travaille à Paris depuis quelques années : docteur en philosophie, elle est directrice du département de sciences sociales à l'Université Paris-Descartes. Essayiste, écrivain, ces thèmes de recherche ancrés dans notre monde contemporains, explorent le corps humain et son statut éthique, l'éthique sexuelle, l'éthique médicale... L'activité, intense, de Michela Marzano n'empêche pas son engagement politique puisqu'elle est élue sur les listes du Parti Démocratique au Parlement italien. Une femme forte, attachante, pour nous parler d'amour : nous ne voyons pas de meilleur moyen de commencer la rentrée !

La rencontre aura lieu en français (même si bien sûr les questions en italien seront les bienvenues) et s'achèvera sur un verre amical.

Note de l'éditeur:

Le titre de ce récit autobiographique, dans la lignée du précédent et magnifique livre de Michela Marzano, "Légère comme un papillon", vient d'un vers d'Emily Dickinson : That Love is all there is, is all we know of Love.

Partant de sa propre vie autant que de ses lectures, l'auteur évoque la recherche du Prince Charmant - un objectif qui se révèle inaccessible -, le désir d'enfant, la maternité, l'absence d'amour qui fonde parfois nos bancales existences, l'acceptation des limites de cet amour. Tournant un regard compréhensif pour chacun mais souvent impitoyable envers elle-même, elle aboutit à un constat personel, où se reflète toute expérience humaine : "On reste seule avec ses peurs. Seule avec une autre liste, elle aussi sans fin, pleine de questions sans réponses. Cette fois, c'est différent. Car même si je perds tout, je ne me perdrai pas moi-même. Ni cette envie de recommencer. Ni la certitude que personne ne peut plus me voler qui je suis, même si, ensuite, la nuit m'anéantit."

 


 
Vendredi 12 septembre 2014 à 19h - Flaviano Pisanelli - Erranza e dintorni PDF Imprimer Envoyer
Prochaines Rencontres

Vendredi 12 septembre 2014 à 19h

Présentation

ERRANZA E DINTORNI /  ERRANCE ET ALENTOURS

FLAVIANO PISANELLI

Editions Oxybia

 

Présentation et lectures avec la participation de

Laura Toppan, maître de conférences à l'Université de Lorraine (Nancy)

et

Henri Siino

 
Ouverture estivale 2014 PDF Imprimer Envoyer
News

Cari amici,

La Libreria, comme à son habitude, reste ouverte au mois d'août. Les horaires sont néanmoins un peu réduits :

du mardi au samedi, de 14h à 19h.


Vi aspettiamo !

 
Mercredi 24 septembre 2014 - Andrea Inglese - Lettere alla reinserzione culturale del disoccupato PDF Imprimer Envoyer
Prochaines Rencontres

Mercredi 24 septembre 2014 à 19h

Présentation

LETTERE ALLA REINSERZIONE CULTURALE DEL DISOCCUPATO

ANDREA INGLESE

Edizioni Italic

 

Présentation et lectures avec la participation de

Isabel Violante

et

Stéphane Bouquet

 

"Lettere alla Reinserzione Culturale del Disoccupato" si presenta come un epistolario in versi monco, di cui conosciamo sole le 17 lettere scritte dal mittente. Quest'ultimo, un uomo senza lavoro, si rivolge ad un'entità dai contorni vaghi, la "Reinserzione Culturale", che avrebbe come compito derisorio l'integrazione del disoccupato nella vita culturale. Questa "Reinserzione" assume di volta in volta l'aspetto anonimo e astratto dell'istituzione o quello concreto e individuale del funzionario, a cui il mittente attribuisce tratti femminili. A partire da questa doppia ambiguità una corrispondenza che forse non ha mai avuto luogo e un destinatario dall'identità incerta - l'argomento stesso delle lettere appare instabile e sfuggente. Di cosa vuole parlare il disoccupato? Di una straziante delusione amorosa, della propria salute mentale, di un'identità sociale fragile, del disgusto per il lavoro? Se le "frasi di circostanza" sono le frasi rigidamente plasmate da situazioni sociali apparentemente uguali a se stesse, le 15 prose che costituiscono "Le circostanze della frase" - la seconda sezione del libro - sono altrettanti microcosmi imprevedibili, suscitati dal deragliamento della frase. Si tratta di frasi deliranti che, etimologicamente, "escono dal solco" della sintassi ordinaria, e per ciò stesso evocano aspetti inattesi della realtà.

 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 1 sur 32
 
Bannière
Bannière