Blog de La Libreria

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Blog de La Libreria

Vendredi 11 janvier 2019 à 19h - Carnets de Goliarda Sapienza

Envoyer Imprimer PDF

En collaboration avec les Editions Le Tripode

Vendredi 11 janvier 2019 à 19h

 

Soirée GOLIARDA SAPIENZA

 

CARNETS

En compagnie de Angelo Maria Pellegrino et de Nathalie Castagné, sa traductrice

avec  la participation de Sabine Valici-Bosio

 

Quelle meilleure façon de démarrer l'année pour la Libreria ?! A l'occasion de la sortie des "Carnets" de Goliarda Sapienza, Angelo Maria Pellegrino, son compagnon pendant plus de 20 ans, est de passage à Paris et en compagnie de sa traductrice, Nathalie Castagné, viendra nous parler d'elle et de son oeuvre, désormais à compter au nombre des chefs d'oeuvre de la littérature italienne contemporaine.

En 1976, Goliarda Sapienza en a fini avec l’écriture de L’Art de la joie : dix ans de sa vie viennent de trouver leur conclusion. Réduite à une grande précarité financière, l’écrivaine ressort de cette aventure épuisée.

Commence alors pour elle, tout d’abord de façon anodine, le projet d’écrire au fil des jours ses pensées dans un carnet. Ce qu’elle ignore, c’est qu’elle poursuivra ce projet durant vingt ans, jusqu’à sa mort en 1996, remplissant ainsi près de 8 000 pages réparties sur plus d’une quarantaine de carnets.

Et c’est un chemin de vie, fuyant l’arrogance des certitudes, qu’elle choisit d’emprunter et que l’on voit se dessiner au gré des pages, à mille lieues de toute sensiblerie : « Si tu ne travailles pas, ça veut dire que tu es une conne comme tant d’autres, qui lisent des choses, en tirent des idées de vie positives et puis n’en font rien. Et toi, Goliarda, l’histoire de Modesta, tu l’as lue, ou pas ? Apprends d’elle, et suis ton chemin. » (Carnets, janvier 1979)

Exceptionnel par son ampleur et sa vérité, ce journal est désormais considéré comme l’autre grand chef-d’œuvre de Goliarda Sapienza.

Goliarda Sapienza (1924-1996) est née à Catane. Elle ne trouve la reconnaissance qu’après sa mort, avec le succès en 2005 de la traduction en France du roman L’Art de la joie.

Le Tripode s'est engagé dans la publication de ses œuvres complètes.

La rencontre s'achèvera sur un verre amical.



 

Mercredi 12 décembre 2018 à 19h - Louis Salvatore Bellanti - Les conquistadors

Envoyer Imprimer PDF

Mercredi 12 décembre 2018 à 19h

 

LOUIS SALVATORE BELLANTI

 

LES CONQUISTADORS

Yvelinéditions

Pour cette dernière soirée de l'année, nous vous invitons à vous réunir autour de l'ami Louis Salvatore Bellanti, sicilien d'origine et de coeur, écrivain, scénariste, journaliste et comédien à ses heures ! Un personnage bouillonnant et généreux comme ceux de ses romans.

Il nous présentera son dernier né, Les Conquistadors : à travers les péripéties de deux tendres loosers, il revisite le mythe de Don Quichotte et nous entraîne dans une aventure romanesque où le fantastique s'invite par petites touches. Ses héros tracent leur chemin dans les paysages de France à la recherche de Bianca du Toboso. Ils nous font partager leurs blessures, leurs émotions et leurs rêves dans un road movie mélancolique. Partir, c'est mourir un peu. Mais pour ces deux conquistadors, c'est renaître...


Nous finirons cette soirée amicale autour d'un verre et vous espérons nombreux.

 


 

 

Jeudi 6 décembre 2018 à 19h - Angelo D'Orsi - Gramsci. Una nuova biografia

Envoyer Imprimer PDF

Jeudi 6 décembre 2018 à 19h

 

ANGELO D'ORSI


GRAMSCI

Una nuova biografia


Feltrinelli

En conversation avec Maria Pia De Paulis,

professeur à la Sorbonne Nouvelle-Paris 3

et

avec Christophe Mileschi,

professeur à Paris Nanterre

 

Antonio Gramsci s'invite régulièrement à la Libreria ces derniers temps. Et ce n'est que logique puisque ses Lettres et ses Cahiers de prison sont au programme de l'agrégation d'italien 2019 et que sa pensée et ses écrits restent aujourd'hui d'une évidente actualité.

Nous recevons Angelo D'Orsi, professeur d'histoire des doctrines politiques à l'Université de Turin qui a écrit cette biographie, aujourd'hui publiée en version économique par Feltrinelli. A la lumière des nouveaux documents, découverts ces deux dernières décennies, elle explore le lien intime entre pensée politique et vie affective, entre les vicissitudes de l'histoire personnelle et celles de la grande Histoire ainsi que l'élaboration d'une nouvelle théorie générale du marxisme.

Cette rencontre est organisée juste avant la Journée d'étude "Généalogies gramsciennes : usages et mésusages de la pensée d'Antonio Gramsci"  qui se déroulera le lendemain, vendredi 7 décembre, à Paris-Nanterre.

La rencontre se déroulera en italien et s'achèvera sur un verre amical.

Nous vous attendons nombreux !

 

Jeudi 29 novembre 2018 à 19h - Les Cahiers de l'Herne Malaparte

Envoyer Imprimer PDF

Jeudi 29 novembre 2018 à 19h

 

Présentation du

Cahier de l'Herne

MALAPARTE

 


 

dirigé et présenté par

Maria Pia De Paulis,

en compagnie de Michèle Coury et d'Emmanuel Mattiato

Ce soir à La Libreria, vous devriez en savoir un peu plus sur l’un des plus grands écrivains italiens du XXe siècle, le génial et controversé, Curt Suckert, in arte Curzio Malaparte, dont les livres Kaputt et La Peau sont considérés comme des chefs-d’oeuvre de la littérature mondiale. Ce Cahier propose de mettre en relief des moments emblématiques de sa vie et de son écriture qui permettent d’accéder à des recoins secrets, souvent ignorés, de sa personne et de son oeuvre.

Et c'est un Malaparte méconnu et passionnant qui se profile au fil des écrits de Benjamin Crémieux, Giuseppe Ungaretti, René de Ceccatty, Gabriele D'Annunzio, Frédéric Vitoux, Dominique Fernandez ou encore Elio Vittorini...

Pour en parler, nous accueillons Maria Pia De Paulis, professeur à la Sorbonne Nouvelle-Paris 3 qui a conçu et dirigé ce Cahier de l'Herne et qui conversera avec deux collègues: Michèle Coury, maîtresse de conférences à l'Université de Grenoble, et Emmanuel Mattiato, maître de conférences à l'Université Savoie Mont Blanc.

Nous vous attendons nombreux. La rencontre se déroulera en français et s'achèvera sur un verre amical.

 

Mardi 27 novembre 2018 à 19h - Les commencements de Giuseppe Bonaviri

Envoyer Imprimer PDF

En collaboration avec les Editions La Barque

Mardi 27 novembre 2018 à 19h

 

LES COMMENCEMENTS

de

GIUSEPPE BONAVIRI


présenté par son traducteur

PHILIPPE DI MEO

 

La Libreria et les Editions La Barque vous invitent à venir écouter Philippe Di Meo, traducteur de ce grand auteur sicilien qu'était Giuseppe Bonaviri. Médecin, écrivain et poète, Giuseppe Bonaviri est né à Mineo, en Sicile, le 11 juillet 1924. Après avoir obtenu un diplôme à Catane, il a exercé le métier de généraliste et s’est installé à Frosinone, au sud-est de Rome, où il se spécialise en cardiologie et où il vécut jusqu’à sa mort, le 21 mars 2009.

Son premier roman, Le Tailleur de la grand’rue, fut publié en 1954 par Elio Vittorini aux éditions Einaudi ; sacrifiant formellement aux préceptes néo-réalistes, cette œuvre première s’en éloigne pour, déjà, désigner l’inscription de l’individu dans le cosmos. Au fil du temps, comme s’il voulait évaluer les possibilités de chacun, il se mesure à tous les genres littéraires : du roman au poème en passant par le conte, la nouvelle ou le récit de science-fiction, sans oublier le théâtre.

Avec Les Commencements, paru en 1983 en Italie aux éditions Sellerio (et malheureusement épuisé!), Giuseppe Bonaviri semble enfin avoir trouvé une forme en adéquation avec son imaginaire circulaire, dont l’épicentre est Mineo, sa ville natale, point de départ de son œuvre, et de ce livre en particulier, entre tous inclassable. Dans une langue étonnement sensuelle, il côtoie de nombreux registres auparavant explorés, augmentés par l’astronomie et l’ethnographie... Et, surtout, tout au long, il alterne ingénieusement prose et poème, l’un et l’autre traitant d’un seul et même thème, où résonne l’espace-temps d’une parole en son rappel authentique, dont l’ampleur des propos, à forte résonance cosmique, retient durablement.

Venez nombreux ! La rencontre se déroulera en français (mais l'italien sera bien sûr très présent) et s'achèvera sur un verre amical.

 


Page 6 sur 73

Bannière
Bannière