Blog de La Libreria

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Blog de La Libreria
Envoyer Imprimer PDF

L'Associazione Circolo Carlo Giuliani et La Libreria

vous invitent

le Samedi 16 février 2013 à 17h30

Rencontre-dédicace

avec les auteurs

Francesco Barilli et Manuel De Carli

et en présence de Haidi Giuliani,

ex-sénatrice de la République Italienne et mère de Carlo Giuliani

et de Anna Maria Merlo,

correspondante à Paris du quotidien Il Manifesto

pour la présentation de

Bello Ciao (Carlo Giuliani, Il ribelle di Genova)

Editions Les Enfants Rouges - Edizioni Becco Giallo

Traduit par Emanuela Scalabrin et Jean-Marc Pontier


Rencontre émouvante et importante pour la Libreria, à ne pas rater! C'est une vraie belle découverte que cette interview sous forme de bande dessinée de la famille de Carlo Giuliani:  sobre, extrêmement bien structurée, le ton est juste de bout en bout et la préface de Chiara Ingrao, forte et bouleversante. Le livre, qui sort le 14 février en France aux Editions Les Enfants Rouges, vient d'être présenté au Festival BD d'Angoulême et a reçu un bel accueil.

Douze ans après le G8 de Gênes et la mort de Carlo, piazza Alimonda, nous vous invitons à venir rencontrer les deux auteurs, Francesco Barilli (pour les textes) et Manuel De Carli (pour le dessin) ainsi que la mère de Carlo, Haidi Giuliani qui nous fait l'honneur de sa présence. Anna Maria Merlo, correspondante du quotidien Il Manifesto, nous fait l'amitié d'animer cette rencontre.

 
Envoyer Imprimer PDF

Mardi 12 février 2013 à 19h

Rencontre-signature

ANDREA MOLESINI

Tous les salauds ne sont pas de Vienne

Editions Calmann-Levy


en présence de sa traductrice, Dominique Vittoz


A sa sortie italienne , "Non tutti i bastardi sono di Vienna" de Andrea Molesini (Edizioni Sellerio) avait obtenu le prestigieux Campiello et avait été dans la foulée notre coup de coeur littérature italienne pendant un bon moment ! Nous sommes donc particulièrement heureux qu'Andrea Molesini nous fasse l'honneur de nous rendre visite à la Libreria mardi 12 février, en bonne compagnie puisque Dominique Vittoz, sa traductrice, sera avec nous également.

Ne ratez pas cette rencontre avec ce formidable narrateur, vénitien, traducteur et auteur de livres pour la jeunesse, professeur de littérature comparée à l'université de Padoue dont c'est le "premier" roman, parfaitement maîtrisé! Le récit s'inspire des mémoires de Maria Spada.

Présentation de l'éditeur:

Une fresque magistrale, fable mélancolique sur les héros et leurs illusions.

Novembre 1917. L’armée italienne recule face à l’offensive autrichienne. À un jet de pierres du Piave, non loin de Venise, le domaine des Spada est réquisitionné par l’ennemi. Les vaincus ne discutent pas, nous sommes entre gens de bonne compagnie. Mais le viol de jeunes villageoises suscitera chez tous les membres de la Villa Spada un sursaut patriotique : Paolo, dix-sept ans, le narrateur de cette histoire ; le grand-père original et désabusé qui s’exprime par aphorismes et son épouse, grande dame qui oppose le mur de son mépris à l’occupant ; Teresa, la fidèle cuisinière, et sa fille, la jolie et simplette Loretta ; le gardien du domaine, l’énigmatique Renato ; la tante Maria, belle femme émancipée ; et enfin la flamboyante Giulia, dont la beauté provocante fascine le jeune Paolo.

Au fil de la chronique de cette occupation, avec son lot de vexations, d’outrages et de compromissions, se dessine un formidable portrait de famille, annonçant l’avènement d’un des plus grands écrivains italiens contemporains..




 
Envoyer Imprimer PDF

À l’ouest d’Aden, Paris, le 12 janvier.

 

Italophonie et Francophonie dans la Corne de l’Afrique

12 janvier 2013 de 19h à 22h

Le TARMAC – La scène internationale francophone

159 avenue Gambetta – 75020 Paris – Métro Saint-Fargeau – 01 43 64 80 80 (réservations)

Entrée libre

 

L’idée nous fait rêver: parler d’une italophonie naissante dans un haut lieu de la francophonie. Parler, oui, de cette langue d’un autre colonisateur -ou conquérant, en Éthiopie les Italiens ne sont restés que cinq ans- devenue langue du rare métissage, des révoltes cachées et de la mémoire tue, véhicule parmi d’autres d’un sous-continent où beauté et souffrance confinent à l’absolu : la Corne de l’Afrique. Trois pays, l’Érythrée, l’Éthiopie, la Somalie. Deux records, pour le premier celui d’une presse réduite au silence, pour le troisième celui d’un état à la dérive. À la pointe, regardant vers Aden, une frange de terre aux souvenirs francophones: Djibouti.

Pour en parler avec vous, une écrivaine italosomalienne, le spécialiste italien d’un phénomène étrange -cette littérature italophone est presque entièrement féminine!- un écrivain-journaliste auteur d’un livre sur un pays qu’il n’a jamais visité, un cinéaste obsédé par Rimbaud, des photographies, des extraits de films, des traductions inédites. Bref, mieux qu’une soirée, un voyage, mieux qu’un voyage, une épopée.

Avec

Cristina Ali Farah (écrivaine)

Jean-Hugues Berrou (réalisateur)

Daniele Comberiati (chercheur Université libre de Bruxelles)

Olivier Favier (on ne dormira jamais)

Bernard Magnier (conseiller littéraire, éditeur)

Federica Martucci (traductrice et comédienne)

Léonard Vincent (journaliste à RFI et écrivain)

Patrick Zachman (photoreporter et réalisateur, sous réserve)

et la complicité d’Évelyne Cagan (Quartier des auteurs du Tarmac).

Des livres en italien seront proposés à la librairie du Tarmac par la Libreria, librairie italienne à Paris.

Projection d’extraits des films de Simone Brioni et Jean Hugues Berrou, et des photographies de Marco Barbon.

Interventions et lectures en français.

 

Cristina Ali Farah, écrivaine italo-somalienne, vivant à Rome, auteure de Madre Piccola (Frassinelli, 2007). Des extraits ont été présentés sur le blog d’A. Waberi, Slate Afrique (traduction Olivier Favier et Federica Martucci).

 
Envoyer Imprimer PDF

Mercredi 9 janvier 2013 à 18h30

Rencontre-signature

SANDRO VERONESI

XY

Editions Grasset

Traduit par Jean-Paul Manganaro

Chers amis, en vous adressant i nostri migliori auguri pour cette nouvelle année, année que nous vous souhaitons pleine de bons livres, nous vous invitons nombreux à cette rencontre du mercredi 9 janvier (un peu plus tôt que d'habitude: 18h30!) pour bien commencer. Sandro Veronesi, l'auteur de "Caos calmo", de "La forza del passato" passera par la Libreria à l'occasion de la sortie française de "XY" aux éditions Grasset, roman passionnant, de ceux qu'on ne lâche pas. Et nous pouvons bien le dire: c'est une année qui démarre sur les chapeaux de roue!

Note de l'éditeur:

San Giuda, un village perdu dans la montagne du nord de l'Italie, déserté par les jeunes, isolé par la neige, pas de réseaux, ni portables, ni télévision. Seul Beppe Formento et son traîneau tiré par des chevaux, relie les quarante-deux habitants au monde; il approvisionne l'épicerie et emmène, chaque jour quelques touristes admirer l'église et s'émerveiller devant un immense sapin arrosé au canon à neige !
Un matin, le traîneau se présente vide, le cheval terrorisé, les yeux révulsés. Tout le monde se précipite et aperçoit le grand arbre gelé, comme ensanglanté, et autour du tronc, à moitié enfouis dans le neige : des corps, dont celui de Beppe décapité.
Au même moment, Giovanna, jeune psychiatre de la ville voisine se réveille, baignant dans son sang : une cicatrice vieille de quinze ans s'est rouverte.
L'enquête commence et piétine. Le procureur harcèle le curé, persuadé que la clé du mystère est protégée par le secret de la confession. Giovanna s'installe au presbytère et tente de soulager les villageois. Avec le curé, qui a la foi, elle qui croit en la science, ils vont chercher une explication...
Dans ce roman au suspense mené de main de maître, Sandro Veronesi brise les stéréotypes, bouscule nos références et notre vision du monde.

Sandro Veronesi est né en Toscane en 1959 et obtient un diplôme d'architecture à l'Université de Florence, en 1985, avant de se tourner vers l'écriture. Après une incursion précoce mais sans suite en poésie, il fait ses débuts en tant que romancier. Son premier roman traduit en français, Les vagualames, est publié chez Laffont en 1993. Suit en 2000 La force du passé (Plon, 2000) qui obtient le Prix Campiello et le Prix Viareggio. Chaos calme adapté au cinéma avec Nanni Moretti dans le rôle principal, obient le prix Strega 2006 en Italie et est récompensé en France par le Prix Méditerranée et le Prix Femina en 2008.
A noter: si vous ne pouvez passer à la Libreria ce mercredi, sachez que vous avez droit à une seconde chance le lendemain soir à l'Institut Culturel Italien, rue de Varenne dans le 7ème, à 19h!


 
Envoyer Imprimer PDF

Jeudi 20 décembre 2012 à 19h

à l'occasion de la parution de

L'Atlas Mnémosyne

Aby Warburg


éditions de l'Ecarquillé

 

Soirée de fin d'année!

Les éditions de L'écarquillé, Samuel qui les a créées, ainsi que Florence et Andrea ses collègues de la Libreria sont heureux de vous convier à fêter la sortie de L'Atlas Mnemosyne d'Aby Warburg ! Pas de présentation ce jeudi, juste un verre de vin, et le plaisir d'être ensemble! Un moment que nous souhaitions partager avec les amis de la Libreria !

 


Page 63 sur 79

Bannière
Bannière