Blog de La Libreria

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Blog de La Libreria

Jeudi 29 septembre 2016 - Pauline Picco - Liaisons dangereuses, les extrêmes droites en France et en Italie (1960-1984)

Envoyer Imprimer PDF

Jeudi 29 septembre 2016 à 19h


PAULINE PICCO


LIAISONS DANGEREUSES

les extrêmes droites

en France et en Italie

1960-1984


Editions Presses Universitaires de Rennes

Rencontre modérée par Michelle Zancarini-Fournel

historienne du temps présent, professeur émérite Université Lyon I

et par Sabine Valici-Bosio, journaliste

Sujet brûlant ce soir à la Libreria. Nous recevons Pauline Picco, professeure agrégée et docteure en histoire: son livre retrace le dialogue de longue durée entre les extrêmes droites italiennes et françaises depuis le début des années 1960. De ces relations d'abord personnelles naissent de véritables réseaux qui bénéficient du soutien bienveillant des régimes dictatoriaux portugais et espagnol. Certains des membres de cette "communauté de combat" occidentale participent à la série d'attentats du terrorisme "noir" qui frappent  l'Italie à partir de 1969.

L'ouvrage est riche et très complet et nous vous attendons nombreux au rendez-vous.

Pauline Picco a soutenu en 2013 une thèse intitulée "Histoire entrecroisée des extrêmes droites françaises et italiennes, cultures politiques, itinéraires, réseaux (1960-1984)". Elle est actuellement chercheuse partenaire de l'UMR Sirice 8138 (Sorbonne-identités, relations internationales et civilisations de l'Europe) et membre du comité de pilotage de l'Axe 2 du Labex EHNE.

La rencontre se déroulera en français et s'achèvera sur un verre amical.

 

Jeudi 22 septembre 2016 à 19h - Fulvio Scaglione - Il patto con il diavolo

Envoyer Imprimer PDF

Jeudi 22 septembre 2016 à 19h


FULVIO SCAGLIONE


IL PATTO CON IL DIAVOLO

BUR - Biblioteca Universale Rizzoli

rencontre animée par Paolo Romani, journaliste et vice-président du Comité de Paris

de la Società Dante Alighieri

Chers amis, nous recevons ce jeudi soir Fulvio Scaglione, ancien directeur adjoint de l'hebdomadaire Famiglia Cristiana, grand reporter spécialiste de la Russie et du Moyen Orient, pour parler de son dernier ouvrage publié par Rizzoli : un regard italien, acéré et très documenté, sur la situation actuelle. Nous vous invitons à venir nombreux à cette rencontre qui s'annonce passionnante.

Mot de l'éditeur :

"Depuis vingt cinq ans maintenant les pays occidentaux vivent le drame du terrorisme islamique, et en dépit des guerres, des alliances et de l'instauration de régimes "amis", la situation reste incandescente. Est-il vraiment impossible d'arrêter les islamistes ? Et pour quelle raison les peuples du Moyen Orient nous apparaissent-ils aussi inévitablement hostiles, même lorsque nous nous présentons avec les meilleures intentions ? Dans la première enquête qui ait le courage d'affronter les responsabilités de l'Occident, Fulvio Scaglione - qui a vécu en tant que correspondant tous les conflits générés par l'actuel crise du Moyen Orient, de la Tchétchénie à l'Afghanistan jusqu'en Iraq - raconte les colossales erreurs d'évaluation, les affaires loin d'être limpides, les alliances aberrantes ou trahies et met en lumière ce que nous aurions pu faire et n'avons pas fait contre le terrorisme islamique..."

La rencontre se déroulera en italien et s'achèvera par un verre amical.


 

Jeudi 15 septembre 2016 à 19h - Andrea Inglese - Parigi è un desiderio

Envoyer Imprimer PDF

Jeudi 15 septembre 2016 à 19h


ANDREA INGLESE


PARIGI E' UN DESIDERIO


Edizioni Ponte alle Grazie

en compagnie de Isabel Violante et de Ada Tosatti

Paris sous la plume de Andrea Inglese...

Depuis toujours, Andy rêve de Paris: le lieu où ses "habitudes", despotes tyranniques chez lui à Milan, peuvent enfin être mises en échec, le lieu où la littérature est chose concrète que l'on croise dans les salons ou aux tables des cafés, et, surtout, le lieu où vivent les parisiennes...

Ce qu'en disent...
Antonio Moresco : Questo romanzo debordante, confessionale, scorticato, incazzoso, dolorosissimo e comico, merita davvero la Medaglia Bianciardi. Che cos'è la Medaglia Bianciardi? Leggetelo e lo saprete.
Nanni Balestrini : L’educazione sentimentale di un post-punk.
Roberto Saviano : La Parigi di Andrea Inglese è la somma di tutte le Parigi: inattesa, impietosa, appassionante.
Gianni Biondillo : Scrivere ancora di Parigi è da pazzi. O da poeti. Come Andrea Inglese, il migliore della mia generazione.

Bref, de quoi vous donnez l'envie d'en savoir davantage et de le lire nous l'espérons !

La rencontre avec Andrea Inglese se déroulera en italien et s'achèvera sur un verre amical.

Andrea Inglese est né à Turin mais vit à Paris. Il a publié cinq recueils de poésie et nous l'avions reçu il y a deux ans pour parler de l'un d'entre eux "Lettres à la réinsertion culturelle du chômeur" (éditions Nous). Il a dirigé et traduit l’anthologie italienne de Jean-Jacques Viton Il commento definitivo. Poesie 1984-2008 (Metauro éditions, 2009). Il a aussi traduit en italien Boris Vian, Caroline Dubois, Antoine Volodine, Jérôme Mauche, Nathalie Quintane, Laurent Grisel, Virginie Poitrasson, Stéphane Bouquet, Pascal Leclercq, Liliane Giraudon et Vincent Tholomé.

Il est rédacteur du mensuel d'intervention culturelle Alfabeta2, membre du blog collectif Nazioneindiana (www.nazioneindiana.com) et dirige le projet collectif Descrizione del mondo qui se développe à travers des installations et un site (www.descrizionedelmondo.it). Il collabore aux pages culturelles du quotidien Il Manifesto.

 

Lundi 12 septembre 2016 à 19h - Philippe Di Meo - Les yeux fermés de Federigo Tozzi

Envoyer Imprimer PDF

Lundi 12 septembre 2016 à 19h


LES YEUX FERMES

de

FEDERIGO TOZZI


présenté par PHILIPPE DI MEO, son traducteur


Editions La Baconnière

Ce mois de septembre et cette nouvelle saison littéraire démarre pour la Libreria avec la nouvelle traduction du très beau roman de Federico Tozzi, Les yeux fermés (adapté au cinéma en 1994 par Francesca Archibugi). Ce roman est tenu pour l'un des plus expressifs du premier après-guerre en Italie, Federico Tozzi ayant été une figure peu reconnue de son temps malgré les soutiens dont il disposait (Pirandello, Borgese) mais réhabilité dans les années 1960 à une époque où l'ambiguité et les échecs de ses personnages ont été mieux compris.

Les yeux fermés, écrit à Castegnato en 1913, est un roman d'inspiration autobiographique. Dans le Sienne des années 1910, Tozzi décrit une histoire d'amour trompée sur fond de maltraitance parental et de brutalité campagnarde. Loin du naturalisme, Tozzi met en place une structure narrative inspirée des avant-gardes en psychologie du XIXe siècle. Tozzi recourt au réalisme seulement pour exprimer une vision de la réalité qui tourne autour de l'inaptitude conçue comme une incapacité de l'individu à répondre aux exigences de la vie. Les personnages de Tozzi sont "incapables de.". Dans les romans de Tozzi, on trouve une sorte de représentation lyrique de la débandade de l'homme face aux contraintes. En ce sens, Tozzi rappelle beaucoup Joyce (Ulysse), Musil (L'homme sans qualités), Kafka (Le procès), Svevo (La conscience di Zeno, Una vie) et Mann.
Tozzi s'inscrit dans cette famille de façon extrêmement originale.

Nous avons donc le plaisir de recevoir son traducteur, Philippe Di Meo, qui avait déjà traduit la merveille de style qu'est Les bêtes de Federigo Tozzi (publié dans la collection Biophilia des Editions José Corti) et de nombreux grands auteurs et poètes parmi lesquels Andrea Zanzotto et Giorgio Manganelli.

 

Nous terminerons la soirée par un verre amical. Venez nombreux !

 

Jeudi 9 juin 2016 à 19 - Robert Solé - Hôtel Mahrajane

Envoyer Imprimer PDF

Les Journées du Livre Européen et Méditerranéen et La Libreria

vous invitent


Jeudi 9 juin 2016 à 19h


ROBERT SOLE


Hôtel Mahrajane

Editions du Seuil

Prix des Journées du Livre Européen et Méditerranéen 2015

La Libreria reçoit ce jeudi soir Robert Solé, tout dernier lauréat du prix littéraire des Journées du Livre Européen et Méditerranéen. Ce prix, auquel nous participons activement, récompense un livre qui fait le lien entre les cultures du pourtour méditerranéen et ce roman en est une parfaite illustration : lieu imaginaire, dans une ville imaginaire, mais qu'il est facile d'apparenter à Alexandrie la cosmopolite, l'Hôtel Mahrajane invite avec douceur et sensualité à s'attarder dans ses couloirs où se croisent encore chrétiens d'Orient, juifs et musulmans... se croisent sans jamais vraiment se mêler. Un roman empreint de nostalgie bien sûr mais lucide sur un monde forcément imparfait.

Venez nombreux à cette soirée ensoleillée qui s'achèvera sur un verre amical !

Robert Solé, journaliste et écrivain français d'origine égyptienne,  a commencé sa carrière à la rédaction du quotidien Nord-Eclair. Il a ensuite été rédacteur au quotidien Le Monde , puis correspondant à Rome et à Washington. En 2006 il devient le directeur du supplément littéraire du journal Le Monde des Livres où il restera jusqu'en 2011.

En parallèle il a publié des romans et de nombres essais divers ainsi que des récits historiques. Il est notamment l'auteur de L'Égypte, passion française, le Dictionnaire amoureux de l'Égypte ou encore Le Tarbouche ou Une soirée au Caire , tous publiés au Seuil.

 


Page 8 sur 58

Bannière
Bannière