Blog de La Libreria

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Blog de La Libreria

Lundi 12 septembre 2016 à 19h - Philippe Di Meo - Les yeux fermés de Federigo Tozzi

Envoyer Imprimer PDF

Lundi 12 septembre 2016 à 19h


LES YEUX FERMES

de

FEDERIGO TOZZI


présenté par PHILIPPE DI MEO, son traducteur


Editions La Baconnière

Ce mois de septembre et cette nouvelle saison littéraire démarre pour la Libreria avec la nouvelle traduction du très beau roman de Federico Tozzi, Les yeux fermés (adapté au cinéma en 1994 par Francesca Archibugi). Ce roman est tenu pour l'un des plus expressifs du premier après-guerre en Italie, Federico Tozzi ayant été une figure peu reconnue de son temps malgré les soutiens dont il disposait (Pirandello, Borgese) mais réhabilité dans les années 1960 à une époque où l'ambiguité et les échecs de ses personnages ont été mieux compris.

Les yeux fermés, écrit à Castegnato en 1913, est un roman d'inspiration autobiographique. Dans le Sienne des années 1910, Tozzi décrit une histoire d'amour trompée sur fond de maltraitance parental et de brutalité campagnarde. Loin du naturalisme, Tozzi met en place une structure narrative inspirée des avant-gardes en psychologie du XIXe siècle. Tozzi recourt au réalisme seulement pour exprimer une vision de la réalité qui tourne autour de l'inaptitude conçue comme une incapacité de l'individu à répondre aux exigences de la vie. Les personnages de Tozzi sont "incapables de.". Dans les romans de Tozzi, on trouve une sorte de représentation lyrique de la débandade de l'homme face aux contraintes. En ce sens, Tozzi rappelle beaucoup Joyce (Ulysse), Musil (L'homme sans qualités), Kafka (Le procès), Svevo (La conscience di Zeno, Una vie) et Mann.
Tozzi s'inscrit dans cette famille de façon extrêmement originale.

Nous avons donc le plaisir de recevoir son traducteur, Philippe Di Meo, qui avait déjà traduit la merveille de style qu'est Les bêtes de Federigo Tozzi (publié dans la collection Biophilia des Editions José Corti) et de nombreux grands auteurs et poètes parmi lesquels Andrea Zanzotto et Giorgio Manganelli.

 

Nous terminerons la soirée par un verre amical. Venez nombreux !

 

Jeudi 9 juin 2016 à 19 - Robert Solé - Hôtel Mahrajane

Envoyer Imprimer PDF

Les Journées du Livre Européen et Méditerranéen et La Libreria

vous invitent


Jeudi 9 juin 2016 à 19h


ROBERT SOLE


Hôtel Mahrajane

Editions du Seuil

Prix des Journées du Livre Européen et Méditerranéen 2015

La Libreria reçoit ce jeudi soir Robert Solé, tout dernier lauréat du prix littéraire des Journées du Livre Européen et Méditerranéen. Ce prix, auquel nous participons activement, récompense un livre qui fait le lien entre les cultures du pourtour méditerranéen et ce roman en est une parfaite illustration : lieu imaginaire, dans une ville imaginaire, mais qu'il est facile d'apparenter à Alexandrie la cosmopolite, l'Hôtel Mahrajane invite avec douceur et sensualité à s'attarder dans ses couloirs où se croisent encore chrétiens d'Orient, juifs et musulmans... se croisent sans jamais vraiment se mêler. Un roman empreint de nostalgie bien sûr mais lucide sur un monde forcément imparfait.

Venez nombreux à cette soirée ensoleillée qui s'achèvera sur un verre amical !

Robert Solé, journaliste et écrivain français d'origine égyptienne,  a commencé sa carrière à la rédaction du quotidien Nord-Eclair. Il a ensuite été rédacteur au quotidien Le Monde , puis correspondant à Rome et à Washington. En 2006 il devient le directeur du supplément littéraire du journal Le Monde des Livres où il restera jusqu'en 2011.

En parallèle il a publié des romans et de nombres essais divers ainsi que des récits historiques. Il est notamment l'auteur de L'Égypte, passion française, le Dictionnaire amoureux de l'Égypte ou encore Le Tarbouche ou Une soirée au Caire , tous publiés au Seuil.

 

Vendredi 3 juin 2016 à 19h - Fiamma Luzzati - Le cerveau peut-il faire deux choses à la fois ? et autres petites questions de grande importance

Envoyer Imprimer PDF

Venez fêter avec nous

la deuxième édition du PARI DES LIBRAIRES 2016

 

Vendredi 3 juin 2016 de 19h à 21h

avec

FIAMMA LUZZATI

 

Le cerveau peut-il faire deux choses à la fois ?

et autres petites questions de grande importance

Editions Delcourt

Le Pari des Libraires est la manifestation festive des libraires indépendants parisiens organisée par la Mairie de Paris et le réseau Paris Librairies. Nous en sommes à nouveau et cette année en compagnie de Fiamma Luzzati, blogueuse scientifique au quotidien Le Monde où elle explique à travers ces réjouissants dessins l'univers fascinant des sciences. Son propos ? "Raconter ce qu’on ne raconte pas" : ses reportages en bande dessinée vous ouvrent les portes avec humour, empathie, et compétence, de lieux méconnus et donnent la parole à un certain nombre de héros inconnus de la recherche scientifique (http://lavventura.blog.lemonde.fr): une vraie Candide à l'italienne !

Nous faisons donc coïncider ce soir le Pari des Libraires et la Nuit des Sciences et Lettres !

Nous vous attendons nombreux pour une soirée joyeuse, italienne et française, qui se conclura par un apéritif.


 

Mercredi 1er juin 2016 à 19h - Olivier Favier - Chroniques d'exil et d'hospitalité, vies de migrants, ici et ailleurs

Envoyer Imprimer PDF

Mercredi 1er juin 2016 à 19h

 

OLIVIER FAVIER

 

Chroniques d'exil et d'hospitalité

Vies de migrants, ici et ailleurs


Editions Le Passager Clandestin

 

Il y a dix ans, nous organisions notre première rencontre à la Libreria avec Olivier Favier, traducteur à l'époque du  très beau "le disparu de Marburg" du grand historien, spécialiste de l'histoire orale, Nuto Revelli. Dix ans plus tard, c'est son propre livre qu'Olivier vient nous présenter, un livre important pour lui comme pour nous. Il nous raconte comment des adolescents, des hommes, des femmes défient la mort, et souvent à plusieurs reprises, dans le seul espoir d'une vie meilleure.

On ne trouvera pas dans ce livre d'invitation à la pitié. Dès le premier article, le lecteur est amené à faire le chemin depuis .l'autre côté, à suivre les pas de celui qui part, à l'écouter expliquer ses raisons, ses rêves, ses souffrances, son courage. Pour ce faire, les pérégrinations d'Olivier Favier ne l'ont pas mené plus loin que le sud de l'Italie et le nord de la France.

Les plus longs voyages de ce livre, ce sont les migrants qui les lui ont racontés, dans une rue de Calais ou sur une péniche à Conflans, dans l'annexe de l'église Saint-Bernard à Paris ou dans un bar clandestin de Rosarno. Dans leurs récits, on traverse l'Himalaya à pied, le Sahara accroché à un pick-up, la Méditerranée en furie à bord de canots de fortune. Des adolescents, des hommes, des femmes, nous racontent ici comment ils ont dû défier la mort, et souvent à plusieurs reprises, dans le seul espoir d'une vie meilleure. On découvrira chez eux une conception épique de l'existence qu'on ne rencontre souvent que dans les livres. Paris, sixième ville la plus riche du monde, deuxième en Europe, est un de leurs lieux d'arrivée, ou de passage. Dans cette ville se sont érigés des campements misérables dans l'indifférence presque générale. Du sud de l'Italie au nord de la France, accueillir dignement des hommes, des femmes, des enfants, qui ont fui la guerre, la dictature, la misère, n'est pas une évidence partagée. Aujourd'hui comme hier, on ne conçoit guère l'arrivée de toutes ces volontés formidables comme une chance...

La soirée s'achèvera sur un verre amical.

Soyez nombreux.



 

Jeudi 26 mai 2016 à 19h - Michèle Teysseyre - Loin de Venise, Vivaldi, Rosalba, Casanova

Envoyer Imprimer PDF

Jeudi 26 mai 2016 à 19h

 

MICHELE TEYSSEYRE

 

Loin de Venise

Vivaldi, Rosalba, Casanova


Editions Serge Safran

Retour à Venise en compagnie de Michèle Teysseyre !  Et comment refuser pareille invitation ? Michèle Teysseyre est certes toulousaine mais vénitienne de coeur et nous l'a amplement prouvé avec ses beaux romans précédents de Moi, Veronica Franco, courtisane de Venise ou La Tintoretta. Son quatrième roman publié aux éditions Serge Safran s'attache à trois personnages emblématiques de la cité lagunaire et les suit dans leur dernière errance, souvent bien immobile, loin de Venise : Antonio Vivaldi, Rosalba Carriera et Giacomo Casanova, tous trois en exil, géographique pour les deux hommes ou simplement sensoriel dans le cas de Rosalba Carriera, plongée dans les ténèbres dans sa maison de Dorsoduro.

Pas de tristesse dans ces trois histoires contées avec bonheur par Michèle Teysseyre, une touche de mélancolie certes mais la légèreté, la couleur et la musique sont de mise !

La rencontre s'achèvera sur un verre amical.

Soyez nombreux !

ET nous souhaitons également vous signaler que se déroulera les 27, 28 et 29 mai, un FESTIVAL GIORGIO GABER organisé par l'Association franco-italienne Les Ateliers de Cribeau. Trois jours dédiés au grand chansonnier, chanteur, comédien italien, trois jours de spectacles, débats, projections en compagnie de 5 artistes talentueux tels que Neri Marcoré, Pacifico, Christina Marocco, Maria-Laura Baccarini et Régis Huby, tous connaisseurs du grand artiste italien.


Voici le programme du Festival :
Le vendredi 27 mai à 19H45 :
" HOMMAGE A GIORGIO GABER"
Neri Marcoré invite Pacifico et Cristina Marocco
Avec la participation de Maria Laura Baccarini
Mairie du 9ème Salle Rossini - 6 rue Drouot 75009 Paris

Le 28 mai à 20h30 :

" GABER, IO E LE COSE"
Maria Laura Baccarini : Voix
Régis Huby : Violon ténor électroacoustique, violon électrique, effets et arrangements
Les Ateliers de Cribeau - 37, rue de Bellefond 75009 Paris

Le 29 mai à partir de 17h :
"FINALEMENT... GIORGIO GABER"
Happening, lectures, chansons, cocktail avec les artistes 
Les Ateliers de Cribeau - 37, rue de Bellefond 75009 Paris

Frais de participation
Plein Tarif
27 mai “HOMMAGE A GIORGIO GABER”: 18 Euros
28 mai “GABER, IO E LE COSE” : 18 Euros
29 mai “Finalement …Giorgio Gaber” : 10 Euros
Forfait pour les trois jours: 40 Euros

Réservation avant le 25 Mai par retour de mail ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )
Aucun billet ne pourra être vendu sur place les jours des spectacles

 


Page 9 sur 58

Bannière
Bannière