Blog de La Libreria

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Blog de La Libreria

Vendredi 6 octobre 2017 à 19h - Vincenzo Calia, Sabrina Pisu et Giuseppe Oddo

Envoyer Imprimer PDF

Vendredi 6 octobre 2017 à 19h


Vincenzo Calia et Sabrina Pisu

IL CASO MATTEI

et

Giuseppe Oddo

LO STATO PARALLELO


Edizioni Chiarelettere

En compagnie de Riccardo Antoniani,

chercheur et maître de langue à l'UFR d'Etudes italiennes - Paris 4-Sorbonne

A l'occasion du 25ème anniversaire de la publication du dernier roman de Pier Paolo Pasolini "Petrolio", un colloque est organisé par la Sorbonne et nous saisissons l'occasion pour recevoir le magistrat et écrivain Vincenzo Calia et Sabrina Pisu, journaliste à Euronews, auteurs de "Il Caso Mattei", ainsi que Giuseppe Oddo, lui aussi journaliste, auteur (avec Andrea Greco) de "Lo Stato parallelo". Deux livres absolument passionnants pour tenter de comprendre l'Italie de l'après-guerre, et de rétablir une part de vérité dans ce qui a mené à la mort de Enrico Mattei, et peut-être à celle de Pasolini.

Pour tous ceux que l'histoire récente de l'Italie captivent, rendez-vous ce vendredi !

La rencontre se déroulera en italien et s'achèvera sur un verre amical.

Et le programme complet du colloque est consultable sur ce site : http://etudesitaliennes.hypotheses.org/6049



 

Lundi 2 octobre 2017 à 19h - Giusi Sapienza Jouven - I segreti di Giacinta

Envoyer Imprimer PDF

Lundi 2 octobre 2017 à 19h


GIUSI SAPIENZA JOUVEN

 

I SEGRETI DI GIACINTA

Edizioni Akkuaria

 

En compagnie de Bruno La Brasca

 

Giusi Sapienza Jouven est sicilienne mais, après avoir beaucoup voyagé, elle est désormais une parfaite italienne parisienne ! Depuis toute petite fascinée par les langues étrangères, elle est devenue interprète de conférences et aujourd'hui, nous l'accueillons à la Libreria pour son premier roman, hommage à ses origines. Elle dialoguera avec le comédien et ami Bruno La Brasca.

Dans une Sicile qui hésite au seuil de la révolution des idées portées par les années 60 et 70, deux figures féminines traversent cette période de bouleversements : la narratrice, Chiara, à peine entrée dans l'adolescence, et Giacinta qui va devoir choisir entre son amour pour Antonio et le diktat imposé par les traditions. Dans le décor saturé de parfums et de couleurs de la campagne sicilienne, sous le regard perspicace, intelligent et plein de candeur de l'adolescente, on suit l"évolution de Giacinta, la jeune paysanne. Et lorsque l'intrigue amoureuse de cette dernière prend un tour dramatique, la petite Chiara jouera un rôle déterminant dans le destin et l'émancipation de son amie.

Cette rencontre se déroulera en italien et s'achèvera sur un verre amical.


 

Jeudi 28 septembre 2017 à 19h - Marco Vichi - Mort à Florence

Envoyer Imprimer PDF

En collaboration avec les Editions Philippe Rey

Jeudi 28 septembre 2017 à 19h


MARCO VICHI


MORT A FLORENCE

Morte a Firenze

Editions Philippe Rey - Guanda Editore

Traduction de Nathalie Bauer

Où l'on retrouve, et avec quel plaisir, le commissaire Bordelli dans la Florence populaire des années 60. Et plus précisément pour cette troisième enquête,  le cadre temporel choisi par l'auteur Marco Vichi est le mois de novembre 1966, gravé dans la mémoire de tous les florentins, et tous les italiens d'ailleur : la terrible crue de l'Arno eut un très lourd bilan tant humain que patrimonial.

On aime beaucoup à la Libreria les romans de Marco Vichi, leur noirceur à laquelle ne manquent heureusement pas quelques touches d'humour bien dosées, l'humanité de ses personnages, l'arrière-plan historique passionnant et le décor sublime de la ville !

Venez nombreux à cette rencontre qui se déroulera en italien, avec traduction française et s'achèvera sur un verre amical.


 

Vendredi 22 septembre 2017 à 19h - Sergio Segio - Miccia corta

Envoyer Imprimer PDF

En collaboration avec Milieu Edizioni

Vendredi 22 septembre 2017 à 19h


Présentation de

MICCIA CORTA

Una storia di Prima Linea

de

SERGIO SEGIO

 

Milieu Edizioni

en présence de l'auteur

Introduction de Edoardo Caizzi, Milieu Edizioni

rencontre animée par Alessandro Stella, Simonetta Greggio et Lorenzo De Sabbata

Soirée forte et propice au débat à La Libreria en ce vendredi, où nous vous attendons nombreux. Nous recevons Sergio Segio, le «comandante Sirio», qui fut l’un des fondateurs de Prima Linea, l’organisation armée d’extrême gauche composée d’environ mille militants et des milliers de sympathisants. Ce livre raconte l’attaque sur la prison de Rovigo qui permit l’évasion de son amie, Susanna Ronconi, et de trois autres prisonniers politiques. Le coeur de l’histoire se déroule sur une seule journée, le 3 Janvier 1982.

Le livre, publié une première fois en 2005, est rapidement devenu un classique du récit des années soixante-dix, à la fois pour l’expérience et pour la capacité de l’auteur à raconter les événements sans censure. Un livre essentiel pour comprendre ces années et qui a librement inspiré en 2010 le film La prima linea réalisé par Renato De Maria, interprété par Riccardo Scamarcio et Giovanna Mezzogiorno, adaptation avec laquelle Segio a gardé ses distances.

Depuis plus de 25 ans, Sergio Sergio est engagé dans le bénévolat. Au début des années 2000 il a été co-promoteur d’un vaste réseau d’associations, syndicats et organisations sociales à l’appui d’une mesure d’amnistie et de pardon judiciaire pour tous les prisonniers et d’un vaste programme de réforme du système pénitentiaire. Essayiste, il a contribué à de nombreuses publications et encyclopédies; de 1997 à 2001, il a édité l’Annuario Sociale per il Gruppo Abele (Feltrinelli editore). Depuis 2003, il compile et publie chaque année le Rapport sur les droits mondiaux, promu par la Cgil et d’autres associations, maintenant à la 15° édition (Ediesse editore). Il a promu et dirigé les magazines « Narcomafie » et « Fuoriluogo » et a collaboré avec plusieurs journaux. Il a fondé dirittiglobali.it, les globalrights.info, les sites Web micciacorta.it et dirige le magazine Global Rights international.
Il a été le dernier des militants de Prima Linea à quitter la prison et finir de purger sa peine. Son expérience a également été raconté dans le livre Una vita in prima linea (Rizzoli, 2006).

 

Jeudi 21 septembre 2017 à 19h - Ginevra Lamberti - Avant tout, se poser les bonnes questions

Envoyer Imprimer PDF

En collaboration avec les Editions du Serpent à Plumes

Jeudi 21 septembre 2017 à 19h


GINEVRA LAMBERTI


AVANT TOUT, SE POSER LES BONNES QUESTIONS

(La questione più che altro)

Le Serpent à Plumes Editions - Nottetempo Edizioni

traduit par Irene Rondanini et Pierre Bisiou

En compagnie de Irene Rondanini

Première rencontre à La Libreria en cette rentrée avec un bijou de roman, loufoque, poétique, le manifeste à la fois léger mais grave d'une génération qui se pose des questions. Sont-elles les bonnes ?...

Nous vous invitons à venir nombreux rencontrer Ginevra Lamberti et son attachante héroïne, Gaia.

La soirée se déroulera en italien et nous assurerons la traduction.

"Gaia est Gaia. Gaia habite une sublime vallée italienne où les vieilles femmes persécutent les limaces. Puis Gaia rejoint Venise où les petits chefs des centres d’appels persécutent les étudiantes en langues rares dans son genre. Gaia a un père facétieux quoique fragile. Gaia a une mère patiente mais pas que. Gaia aime les chats et vit en colocation. Gaia n’est peut-être pas hypocondriaque mais est certaine plusieurs fois par semaine d’être victime d’un infarctus, notamment. En somme, Gaia c’est toi ou si ce n’est toi c’est donc ton frère, ta sœur, ta fille ou ta voisine, cette personne humaine magnifique, drôle et d’une énergie rare, cette délicieuse joie."


 


Page 10 sur 68

Bannière
Bannière